TDAH et Procrastination

Travail et procrastination

TDAH et procrastination

 

TLDR: Deux outils pour lutter contre la procrastination sont la reformulation de pensée et les smart objectifs.

 

Si la procrastination est un problème plutôt courant dans la vie de tous les jours, cette problématique est particulièrement présente chez les TDAH.

 

Imaginez-vous, un jour, soudain pris d’une inspiration vous décidez d’écrire une encyclopédie de la chasse à la galinette cendrée. Vous êtes enthousiaste au début, les idées fusent, vous vous imaginez déjà souriant lors d’une séance de dédicace, vôtre best-seller en main. Les jours passent.

Au fur et à mesure votre motivation a diminuée, vous vous êtes rendus compte de l’énormité de la tâche, du montant de recherches a effectuer, du fait de devoir trouver un éditeur et de toutes ses tâches qui bien qu’annexe sont aussi importantes que votre livre en lui-même.

Vous vous mettez à procrastiner. Votre projet qui à la base vous mettais en joie ne vous inspire plus que souffrance et rien que le fait de penser à tout cela vous fatigue. Mais alors que s’est-il passé ?

Si la procrastination arrive c’est souvent parce que nous pensons à la tâche comme un bloc uni, l’effort à fournir paraît donc gigantesque, mais il n’en est rien. Comme le dit le proverbe, « Rome ne s’est pas faites en un jour », ne faites pas l’erreur de penser en termes de produit fini. C’est une succession de petites actions qui au fur et à mesure vont vous amener à la réalisation de vos envies.

Mais alors comment en arriver là ?

 

Reformuler ses pensées

Que ce soit faire la vaisselle, devenir un champion de tir ou apprendre une langue, toutes ces tâches ont une chose en commun : elles peuvent être divisées en sous-catégorie. En effet toute tâche peut se décomposer en une série de structures et d’étapes pour finir par n’être qu’une succession de tâches simples à effectuer. Ces gestes simples seront la route vers l’accomplissement de votre succès. Prenons deux exemples pour illustrer mon propos :

Faire la vaisselle :

Bien que simple de prime abord cette tâche peut se transformer très facilement :

1)      Amener la vaisselle à l’évier

2)      Laver les couteaux

3)      Laver les fourchettes

4)      …

5)      Essuyer vos ustensiles

6)      Ranger la vaisselle

 

Si pris dans sa globalité, la tâche peut paraître exténuante, surtout dans les cas ou votre vaisselle s’accumule depuis des semaines, chaque action de la liste est clairement définie et ne prend pour finir que peu de temps.

 

Apprendre une langue :

Pour ce projet un peu plus intellectuel, l’approche devra être plus détaillée : il faudra identifier les composants essentiels à la réalisation du projet. Dans notre cas le but sera par exemple de pouvoir parler le bulgare de manière à pouvoir visiter et échanger avec les habitants de ce fabuleux pays. Il nous faudra dès lors :

–          Apprendre la grammaire.

–          Apprendre le vocabulaire.

–          Apprendre les expressions courantes

–          …

 

 

Ne pas hésiter à subdiviser une tâche autant que nécessaire jusqu’à ce qu’elle nous semble réellement envisageable/faisable. Votre but est de réaliser votre projet et un petit effort vaut toujours mieux que rien !

Par exemple la partie apprendre les expressions courantes est à nouveau divisibles en sous parties :

–          Apprendre les expressions relatives à la nourriture

–          Apprendre les expressions relatives à l’argent

–          Apprendre les expressions relatives à la politesse

–          Etc…

 

Les SMART Objectifs

Une fois nos objectifs établis, il faut donc les transformer de manière à les rendre les plus pratiques possible. C’est ici qu’interviennent les smart objectifs (Smart est l’acronyme de Spécifique, Mesurable Atteignable, Réaliste et Temporellement défini) !

Bien qu’étant utilisé à la base en management pour la gestion de projet, les principes de cet outil peuvent s’impliquer un peu partout :

– Spécifique : Un objectif pertinent ou quantifiable (ex : finir de peindre ce mur).

– Mesurable : On doit savoir comment la tâche est finie/valider (ex : quand le mur sera entièrement poncé/peint).

– Atteignable/acceptable : Qui nous donne envie/nous motive.

– Réaliste : Par rapport à nos capacités, pour éviter l’abandon.

– Temporellement défini : date butoir avec/ou des dates intermédiaire.

 

Ex : Ne dites pas, je dois faire le ménage, dites : Je dois passer le balai dans le salon cet après-midi à 15 heures.

Ne dites pas : Je dois apprendre l’espagnol, dites : Je dois être capable de réciter par cœur cette liste de verbe d’ici une heure.

 

 

En conclusion, la procrastination est un problème dû en partie à notre vision du monde et notre façon de penser. C’est en modifiant notre manière de voir, notre façon de réaliser nos objectifs ainsi que notre manière de travailler que nous pouvons surmonter ce fâcheux problème.